LILITH

CRÉATION – Décembre 2021 — Honolulu // festival le Grand Huit – Nantes

En explorant le mythe de Lilith, considéré comme l’un des premiers mythes de révolte féminine,
la chorégraphe Marion Blondeau et le metteur en scène Ahmed Ayed imaginent une performance
à la croisée de la danse, des arts plastiques et de la création sonore. Venu questionner les
domestications imposées aux corps féminins et les conditionnements d’une sexualité objectivée
par le paradigme hétéropatriarcal, Lilith est un rituel. Il opère dans un mécanisme permanent de
transformations où des états de corps prennent vie par évocations – animales, machiniques,
organiques. Le corps tour à tour contorsionné, désarticulé, augmenté, erre et bascule vers des
transfigurations troublantes et dissonantes.

D’après une idée de Marion BLONDEAU
Conception Marion BLONDEAU et Ahmed AYED
Chorégraphie et interprétation Marion BLONDEAU
Mise en scène Ahmed AYED
Installation – scénographie Justine BOUGEROL
Création sonore Deena ABDELWAHED
Création lumière Marinette BUCHY
Costume Bastien PONCELET
Régie générale Mateo PROVOST
Regard extérieur chorégraphique Léa VINETTE
Production – développement Maison Trouble / Barbara COFFY-YARSEL

Une production de Cie 3arancia avec le soutien du Collectif Illicium 
En co-production avec Le Centre Chorégraphique National d’Orléans La Scène Nationale d’Orléans Les 2 Scènes, Scène Nationale de Besançon Le Frac Besançon
En partenariat avec Honolulu, La Ménagerie de Verre, Le Conservatoire de Besançon, Buda Kunstencentrum, Le Bamp